J63 – Réponses aux questions des élèves du collège Jean Boucheron de Castillonnès (7)


15 janvier 2015
S 84°00′ O 080°08′
Distance : 40 km
T° : -14°C (ressentie: -17°C)

J63 – Réponses aux questions des élèves du collège Jean Boucheron de Castillonnès (7)

Par Stéphanie et Jérémie
L’expédition ACROSS ANTARCTICA 2014 est suivie notamment par les élèves de 6ème B et de 6ème C du collège Jean Boucheron de Castillonnès sous l’encadrement de leur professeur de géographie Monsieur Bruno Philippe. Leur travail en relation avec l’expédition est soutenu par le rectorat de Bordeaux, a été validé par l’IPR d’histoire-géographie et participe à un concours académique et national sur le changement climatique dont il a déjà passé les pré-sélections.
Voilà déjà quelques jours que nous répondons aux questions des élèves sur ce blog – cf les posts du J31, du J47, du J50, du J52, du J58 et du J60. Nous répondons ci-dessous à quelques questions relatives au paysage et à l’espace.
1. Quels sont les éléments les plus imposants, ceux qui marquent puissamment les paysages ?
Hormis les montagnes de Patuxiant, de Thiels et celles de Patriot Hills que nous verrons à la fin de l’expédition, il n’y a aucune autre montagne que nous pouvons apercevoir sur notre itinéraire. Les éléments les plus imposants, qui marquent le paysage, sont donc principalement le soleil, les nuages, les sastrugis et parfois le dénivelé qui prend la forme d’une immense vague à l’horizon (lorsqu’une légère descente sur plusieurs kilomètres est suivie par une portion ascendante sur plusieurs kilomètres).
2. Y a t’il des sons et des odeurs particuliers ?
Aucune odeur – hormis celles que nous produisons. Nous avons remarqué que notre odorat est plus développé depuis que nous sommes en Antarctique. Et aucun son. Le vent en particulier est silencieux et ne se laisse entendre que lorsqu’il vient heurter notre tente.
3. Dans quel type de relief êtes-vous ?
Sur la première partie de l’expédition, jusqu’au pôle Sud, nous avons progressé du niveau de la mer jusqu’à une altitude de près de 3.000 mètres. Compte tenu de la distance – 916 kms – le relief apparaît toutefois relativement plat. La ligne d’horizon, plus ou moins lointaine, nous donne une idée du dénivelé.
Sur la seconde partie de l’expédition, le relief est similaire mais nous l’abordons dans un sens qui nous est plus favorable.
4. Un paysage polaire est-il un paysage organisé ?
Le vent organise le paysage à sa manière en façonnant les sastrugis et plus généralement les immenses dunes de glaces que nous parcourons.
Ce paysage polaire du grand Sud est toutefois très différent des paysages que l’on peut voir dans le grand Nord. Le pôle Nord, notamment, est entouré par une immense banquise constituée par de l’eau (océan Arctique) glacée, qui culmine à deux ou trois mètres d’altitude en moyenne ! L’Antarctique est une immense calotte de glace, et constitue plus de deux tiers des réserves d’eau douce présente sur la Terre.
5. Avez-vous l’impression de faire toujours les mêmes photographies ?
Non, car la lumière change, les angles de vue sont différents, notre état d’esprit aussi.
6. L’intensité lumineuse est-elle la même toute la journée ?
Plus ou moins la même – mais les reflets produits par le soleil sur la glace sont différents. Lorsque nous avons le soleil légèrement sur notre gauche, et que le vent est faible, cela produit souvent des millions de paillettes multicolores sur la glace pendant une heure ou deux – cette lumière est vraiment magique. De même lorsque nous pouvons voir un arc en ciel entier faisant le tour du soleil !
À suivre…

Vous pouvez également nous suivre en direct sur notre page Facebook Runners to the Pole

ACROSS ANTARCTICA 2014 SOUTIENT L’ASSOCIATION PETITS PRINCES.
Logo-petit-prince
AIDEZ-NOUS À RÉALISER UN RÊVE D’ENFANT CHAQUE JOUR DE L’EXPÉDITION EN PARTICIPANT – VIRTUELLEMENT – À L’EXPÉDITION.